Tisane CBD : quels effets ? Efficace pour sommeil et douleurs ?

Tisane au CBD

À l’image de la prolifération des enseignes et des produits bien-être contenant du cannabidiol, certains aliments, dont les tisanes et infusions, pourraient contribuer à l’amélioration du stress et la gestion des douleurs.

Les infusions résultent des plantes ou parties de plantes qui ne sont pas issues de Camellia sinensis (L.) O. Kuntze et qui sont destinées à être consommées dans de l’eau fraîchement bouillie. Elles intègrent aussi les mélanges de plantes et de fruits contenant un pourcentage mineur de thé. Quels sont donc les effets de la tisane au CBD ? La tisane au CBD est-elle efficace pour améliorer le sommeil et soulager les douleurs ? Réponses dans cet article.

Quels sont les effets et les bienfaits de la tisane au CBD ?

Les chercheurs n’ont pas encore mis à jour tous les mécanismes de fonctionnement du CBD. Mais, actif sur le système endocannabinoïde, le CBD a de nombreux atouts bien-être, confirmés par l’expérience des personnes en consommant et par certaines études menées dans le domaine. Effets aussi divers que variés , mais également très vaste, le CBD peut contribuer à améliorer la qualité du sommeil, aider à la récupération sportive ou encore apaiser les angoisses et tensions de personnes anxieuses. Il faut savoir que les effets et bienfaits ressentis sont propres à chacun. Comme le rappel Frédéric Gié, fondateur d’Arpa, « Il ne faut pas s’attendre à des effets miraculeux du jour au lendemain, mais plutôt être patient et régulier dans ses prises, jusqu’à trouver le dosage adéquat. Sur certains, le CBD aura un effet apaisant, sur d’autres il sera stimulant ».

Ce que disent les études scientifiques sur les effets et les bienfaits de la tisane au CBD

Il a encore peu d'études sur le CBD en tant que tel et les travaux sur le CBD sont rétrospectifs : les auteurs mesurent, la réduction du stress chez des personnes qui en consomment, sans qu'il soit possible d'établir avec certitude que d'autres facteurs n'ont pas joué.

Selon l’étude de l’Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA), le CBD figure parmi les substances actives du chanvre (Cannabis Sativa) mais n’est pas considéré comme un psychotrope. Néanmoins, ses effets physiologiques semblent intéresser plusieurs acteurs, notamment sur la mise en avant des propriétés bien-être qu’entrainerait sa consommation (sommeil, détente, …). Certaines études scientifiques ont montré que le CBD agissait au niveau du cerveau sur les récepteurs à la dopamine et à la sérotonine, en faisant ainsi un produit psychoactif à part entière. Sa consommation peut donc avoir des effets psychoactifs, de sédation et de somnolence.

Parallèlement, les autorités européennes considèrent aujourd’hui le CBD comme un nouvel aliment, devant alors faire l’objet d’autorisation préalable avant une éventuelle commercialisation. Plusieurs dossiers sont aujourd’hui en cours d’évaluation et les premières conclusions sur les risques associés à la consommation des produits sont attendues pour la fin d’année 2022.

Sommeil, Stress et relaxation : la tisane au cannabidiol est-elle efficace ? Qu’en disent les avis consommateurs ?

Certains consommateurs et/ou amateurs de CBD considèrent que les infusions à base de CDB sont relaxantes et permettent alors de réduire le stress, l’anxiété tout en permettant à ces buveurs de retrouver un certain calme intérieur. Si les tisanes sans THC n’ont aucun effet psychotrope, elles ont toutefois des vertus décontractantes, anti-inflammatoires et antidépresseurs.

La tisane au CBD, utile pour soulager l’arthrose et les douleurs ?

Le Cannabidiol est connu pour ses propriétés analgésiques permettant alors de lutter efficacement contre la douleur. Les douleurs traitées peuvent être articulaires, musculaires et osseuses. Dans certains pays comme les États-Unis ou la Suisse, le cannabis est utilisé à des fins thérapeutiques et médicales, notamment au regard de ses propriétés anti-inflammatoires. Il faut toutefois retenir que le CBD ne semble traiter aucune maladie, mais vise simplement à apaiser certains symptômes et accompagner des patients par un traitement naturel des douleurs.

De plus, en complément, la tisane de CBD est appréciée pour ses actions sur le système digestif, notamment pour faciliter la digestion, soulager les crampes ainsi que certaines brulures d’estomac.

Comme témoignait déjà Daniel Schwab en 2008, cet utilisateur de CBD et journaliste à la Radio suisse, le CBD présente des vertus thérapeutiques lui permettant notamment d’atténuer certains spasmes et lutter contre les douleurs de sa sclérose en plaque.

Quelles sont les meilleures sortes de tisane au CBD ?

L’infusion au CBD est une méthode facile, rapide et économique de consommation permettant de profiter des propriétés du chanvre. Souvent composées ou associées à des plantes aromatiques, les tisanes délivrent des goûts et des saveurs variées, du thym aux fruits rouges, en passant par la vanille ou le gingembre. Complétées par de la reine-des-prés, l’ortie, le cassis, la sauge, le framboisier, la menthe, la pomme, les fleurs de houblon, les amateurs peuvent découvrir une multitude de saveurs pour leurs tisanes et infusions au cannabidiol.

Comment préparer une tisane au CBD ?

La tisane à base de CBD requiert toutefois une certaine préparation. Afin de tirer tous les bienfaits de ces nouvelles infusions, il est nécessaire d’y ajouter une source de lipide, permettant alors au cannabidiol d’être fixé et mélangé. Ainsi, il est possible d’utiliser de l’huile de coco ou une huile végétale dans la préparation, ou de manière plus classique faire infuser les feuilles avec du lait végétal ou animal. Vous pouvez également utiliser du beurre ou un peu de miel, ajouté entre l’ébullition de l’eau et l’ajout des feuilles de CBD effritées.

Bien que rare, certains effets secondaires, ou disons indésirables ont pu être identifiés, comme par exemples certains symptômes digestifs ou des tachycardies. Médecins, chercheurs, producteurs, revendeurs et distributeurs souhaiteraient aujourd’hui un cadre plus serein, encadré et réglementé pour évoluer en toute sécurité.

La règlementation du CBD en tisane

Aujourd’hui, la fleur de chanvre industrielle et commerciale est commercialisée à l’état brut pour une utilisation en tant qu’infusion. Cette partie contient les principales substances actives du chanvre, à savoir le CBD et le THC.

Depuis un arrêté du 31 décembre 2021, les fleurs et les feuilles ne peuvent être récoltées, importées ou utilisées que pour la production industrielle d’extraits de chanvre. Il en résulte en particulier que la vente aux consommateurs de fleurs ou de feuilles brutes sous toutes leurs formes, seules ou en mélange avec d’autres ingrédients, notamment comme produits à fumer, tisanes ou pots-pourris, leur détention par les consommateurs et leur consommation sont interdites.

Toutefois, depuis le 24 janvier 2022 et la décision du Conseil d’État, l’interdiction est suspendue, le temps notamment pour le Conseil d’État de statuer sur le fond en vérifiant la légalité de l’interdiction. Dès la publication de l’arrêté, les défenseurs de la filière française ont d’ailleurs plaidé en faveur de la suspension de l’interdiction devant le Conseil d'État, justifiant d’une « interdiction générale, absolue, non nécessaire et disproportionnée ».

Il est à noter que l’utilisation d’allégations nutritionnelles et de santé est encadrée à l’échelle européenne par le Règlement (CE) 1924/2006 du 20 décembre 2006. Il s’applique aux allégations nutritionnelles et de santé formulée dans les communications à caractère commercial, y compris, notamment, aux campagnes publicitaires collectives faites pour les denrées alimentaires et aux campagnes de promotion, telles que celles qui sont soutenues en tout ou en partie par les pouvoirs publics.

Les denrées alimentaires dont la promotion est assurée au moyen d'allégations peuvent être perçues par les consommateurs comme présentant un avantage nutritionnel ou physiologique ou un autre avantage lié à la santé par rapport à des produits similaires ou autres produits auxquels de tels nutriments et autres substances n'ont pas été ajoutés. Pour le législateur, le consommateur ne doit pas être induit en erreur et les allégations portées à sa connaissance ne devront pas être trompeuses.

Aujourd’hui, les allégations font l’objet d’une évaluation scientifique centralisée au niveau européen qui se concrétise par la publication d’un règlement. Seules les allégations autorisées (liste positive) peuvent être utilisées par les opérateurs du secteur agro-alimentaire.

Ainsi, l’actif ne peut aujourd’hui pas arguer d’allégations de santé, mais ses bienfaits commencent toutefois à être connus des consommateurs.